Les petites perles des petites monstres

Publié le par Vladimir Bukolic

Ça se sent pas que c´est toi

Une classe de Terminale de bon niveau, mixte pour une fois. Le travail du jour : écrire une lettre de réclamation dénonçant la qualité minable d´un hôtel quelque part en France.

Je passerai sur les deux élèves qui se sont plaints de ce que le personnel ne parle qu´arabe et aussi sur celui qui conseille au propriétaire de dénazifier son hôtel (le personnel saluerait d´un « heil ! » sonore les clients tout en levant la main,… la prof sera ravie de corriger son devoir) pour attirer l´attention de mon ami lecteur sur l´aveu touchant d´une élève : « je ne sentais pas bon », qu´elle écrit. Je m´approche alors de la demoiselle, mu par un esprit d´investigation que n´aurait pas renié Albert Londres (et non par un simple désir pervers) dans le but de vérifier l´information qu´elle a elle-même délivré. Mon instrument olfactif tendu au maximum (j´ai bien dit OLFACTIF !) ne capte que quelques effluves d´un parfum qui n´a rien de repoussant, bien au contraire. Pas trace de sueur ni du moindre relent d´oignon, ni même du plus petit gaz issu d´un potentiel rejet gastrique bien naturel.

Alors pourquoi une telle confession ? Ai-je bien énoncé la consigne ? N´ai-je pas dit, dans le brouillard de mes quatre heures trente de sommeil, « Veuillez écrire une lettre de confession que vous enverriez au pape » ou bien « veuillez écrire une lettre d´excuse à vos parents pour tous vos défauts qui les déshonorent ».

Imaginez l´« autoflagellation », une nouvelle matière obligatoire pondue par le gouvernement fion. Les cours seraient divisés en deux blocs : pratique, avec l´utilisation de divers instruments de flagellation, comment les utiliser, où (mais surtout pas pourquoi) et théorie, avec entre autres la vie de Jésus et les diverses méthodes de dévalorisation psychologique de soi. Il y aurait des stages réguliers à l´armée bien sûr !

Objectif pédagogique : acquérir la conscience qu´on est qu´une petite crotte spermatozoïque dans ce monde, ainsi qu´une vraie condition physique pour résister aux 57 années de cotisations à venir. (On pourrait éventuellement bénéficier d´une retraite anticipée si on se débrouille pour devenir grabataire. Mais ça ce serait pour les petits malins).

Enfin cessons de tirer des plans sur la comète qui, si elle nous tombe sur la gueule, ne nous permettra de toute façon pas de vivre cette époque bénie. Retournons plutôt à un sujet actuel : notre supposée puanteur non identifiée. Je passe donc dans les rangs pour vérifier si la sénilité ne s´est pas précocement déclarée chez moi. Mais non. Chacun s´est lancé dans une diatribe enragée contre la qualité de ce putain d´hôtel : les chambres sont sales, le personnel impoli, la publicité mensongère. Et l´assistant pas encore fou. Fort de cette constatation rassurante, je m´essaie à une nouvelle stratégie : lui demander ce qu´elle veut dire (il faut des années d´étude pour acquérir ce genre de réflexes professionnels).

Le verdict tombe rapidement : elle ne voulait pas dire « je ne sentais pas bon » mais… « je ne ME sentais pas BIEN ». Vous me direz, bande de petits moralisateurs que « ça peut arriver à tout le monde », « ça vaut pas le coup d´en faire tout un blog », « en allemand, t´en as certainement fait des pires ». Peut-être, mais n´empêche que, depuis cet événement, je ne peux plus m´approcher d´elle sans qu´une odeur désagréable ne vienne me titiller les narines. Et si ça venait de moi ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Je vois que l'Infâme Vladimir Bukolic (appelé IVB) cache soigneusement l'existence de mon contre blog qui démontre la fatuité de Complétemnt à l'Est. Voyez donc le blog Pas du tout à l'Ouest : http://pasdutoutalouest.over-blog.com .
Répondre
L
Clarinesse mon p'tit bouchon, je ne m'appelle pas La loi de Murphy, mais Loïs de Murphy. J'en subis les avanies mais cela ne se prononce pas de la même manière :o)
Répondre
J
Vladimir Bukolic, seriez-vous carpatiste ?
Répondre
V
Il se peut en effet que j´ai contracté cette maladie lors d´un voyage au Dezistan. J´y avais croisé une tribu de nomades très pudiques qui recouvrent complètement tout leurs corps sauf les parties génitales. Et le Carpatisme est un virus très courant dans ces contrées. VBK
Y
It smells like teen spirit cette histoire.
Répondre
C
Que voilà quelques points communs :
1°)Un collègue amateur de perles d'élevage, et germanophile et -phone en plus ! Il faudra que je crée une rubrique "bêtisier" moi aussi.
2°)En outre, il m'est arrivé de citer les vers imaginaires d'un non moins inventé "Vladimir Kroupoutchkine" pour étayer une dissert d'histoire sur Staline. Comme on s'était passé le mot avec une copine, notre argument fit autorité (je crois...)
3°)Quant à savoir si la folie est portée par le vent d'est ou d'ouest, il est fort probable que le blizzard qui souffle sur les vastes plaines de Sibérie désoriente plus que les rivages océaniques.
PS : Pour les couleurs du texte, je suis d'accord avec la Loi de Murphy. Il n'est pas toujours judicieux de suivre les goûts germaniques en la matière...
Répondre