Transports publics et circulation (2)

Publié le par Vladimir Bukolic

Chapitre 2 : Wagons rouges et feux verts

100_1249.JPGBon on a vu à la dernière leçon que les contrôleurs étaient aux transports viennois ce que les ours sont aux Pyrénées. En revanche, le réseau de tramway (Strassenbahn) est vraiment impressionnant. Une cinquantaine de lignes en tout se partagent la ville, employant parfois des vieux coucous rouges et blancs en bois pour réaliser les trajets. Ces wagons sont à un seul un patrimoine. On regrettera la tendance récente à les affubler de publicités pour une insupportable entreprise de meuble suédoise. C´est un peu comme si on mettait sur la Joconde une banderole vantant les mérites d´une chaîne américaine de restauration rapide. C´est moche et ca m´énerve.
Les Bim (c´est leur petit nom) avancent dans un concert de grincements et de cliquetis sur les voies métalliques, où ils doivent parfois cohabiter avec les voitures, sans que le moindre troisième doigt ne se lève, comme il se doit pourtant de réagir en cas de litige. Quand les deux véhicules se voient obligés de rouler sur la même voie, il est bien établi que le tramway a la priorité, donc on a pas le droit de zigzaguer devant lui en klaxonnant pour montrer la mercedes toute neuve qu´on emprunté à papa, ni même de le doubler par la droite pendant qu´il est à l´arrêt, car souvent les passagers qui montent et descendent sont obligés de traverser la route pour accéder au trottoir.
100_1288.JPG

Parlons des piétons justement. Savez-vous qu´ils ont la possibilité de traverser sur les passages cloutés, puisqu´en Autriche les conducteurs oublient d´accélérer à la vue des bandes blanches ? Et savez-vous qu´en plus, ILS LE FONT, au lieu d´éviter comme tout le monde ce geste has been et déshonorant !.

Mais le manque suprême d´originalité, c´est quand même que TOUT LE MONDE respecte les feux ! Un piéton autrichien moyen, bien que né en ville, peut rester une demi-heure sur un trottoir par temps de pluie devant une route plus vide et vierge que le cerveau d´un militant de CPNT (chasse, pêche, nature et tradition) sans même un truc à lire ou un film à regarder sur son Ipod portable. Juste par respect aveugle des règles. Pendant que des pays pionniers essaient de conférer à la monotonie de la route un peu de couleur (sang, sang trêve ni repos) et de fantaisie au quotidien, qu´en artistes, ils lui donnent les caractères d´un tableau de Jérôme Bosch, certains s´enferment dans des considérations sécuritaires qui ressemblent, elles, à une partie de chasse à courre du XVIIIe siècle peinte par un Anglais anonyme.

Quelques esprits « code de la routistes » nous serineront leur morale : « Oui, mais c´est aussi pour la sécurité. L´important, c´est que les différents usagers soient protégés ». Ne nous y trompons pas, ces pseudos bonnes intentions ne sont que la façade du manque de fantaisie chronique qui mine les piétons et chauffeurs autrichiens. La route, c´est la loi du plus fort, merdeAutomobiliste-original.JPG
                                    Bon c´est mon premier dessin humoristique alors bitte indulgence ! Je ne crois pas                                      que je ferai carrière.  En tous cas,  paint n´a certainement pas été concu pour                                         faire du dessin !
!

Publié dans La vie à Vienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Je vois que l'Infâme Vladimir Bukolic (appelé IVB) cache soigneusement l'existence de mon contre blog qui démontre la fatuité de Complétemnt à l'Est. Voyez donc le blog Pas du tout à l'Ouest : http://pasdutoutalouest.over-blog.com .
Répondre
M
Question passage piéton c'est vrai qu'ils cumulent en Autriche, je confirme. Les voitures s'arrêtent comme il faut, et les piétons ne profitent pas de cette mansuétude pour passer au rouge, c'est absurde! À quoi sert-il d'attendre des voitures qui s'arrêtent avant de traverser?
Bon ce n'est peut-être pas très clair, mais ce n'est pas le but non plus, après tout la clarté n'est pas une fin en soi.

PS : Les trams de Zurich sont aussi très intéressants, même si tout le monde s'en fout.
Répondre
S
je préfère les u-bahn de Stuttgart!
Répondre
L
Chouette, du Renaud du temps de son vivant !
Répondre
P
Pas trop mal réussi ton premier dessin, même Marco (alias Yvon) apprécie en connaisseur, c'est pour dire.
Après l'écriture et le chant, il ne te reste plus qu'à te lancer dans le croquis et la peinture pour devenir un artiste complet. Mais fais gaffe, en France c'est assez mal vu - déjà d'être artiste, surtout en ce moment car tous les budgets sont victimes de coupes franches - et qui plus est d'être polyvalent (un problème très franco-français de cataloguer les gens dans des cases).
Bref, "Etre né sous l'signe de l'hexagone,
c'est pas c'qu'on fait d'mieux en c'moment", comme chantait l'autre.
Répondre