La Toscane, épisode 2,

Publié le par Vladimir Bukolic

Comme vous le voyez, il s'agit du deuxième épisode. Et comme tout Poulidor qui se respecte, cette épisode crève d'envie de dépasser le premier épisode de cette série sur la Toscane. Donc si vous voulez montrer votre originalité ou bien avez lu le seigneur des Anneaux  dans le désordre tout en comprenant l'histoire, vous pouvez commencer par la lecture de cet article. Sinon, le premier épisode est ici.

Qui dit premier pas en Italie, dit premières phrases en italien, la langue de Dante Alighieri, Federico Fellini et autres Marco Pantani. Finis les caricatures vaguement latines des délires entre potes sur "vivo per lei", place aux vrais contacts humains avec des citoyens de la botte.
Allez, on se lance. On adresse sa première phrase apprise par coeur à la madame du bar. "Vorrei un caffè, per favore". Ouf, opération réussie, la dame a compris. Pas mal à 6 heures du mat' après une nuit blanche ! Pourtant quelque chose cloche, dérange. Cette impression se vérifie au fur et à mesure des diverses demandes adressées au personnel du café. Un sentiment désagréable de décalage entre le moi et le subconscient, un déchirement intérieur exercé par l'extérieur, bref un vrai désordre mental : "C'est vraiment moi qui parle ? On dirait plutot une interview de Roberto Benigni.", pense-t-on alors. Eh oui, le problème, c'est l'accentuation. On a beau se promettre de prononcer exactement comme le CD d'Assimil, on est rattrapé par des arrière-pensées du genre : "Non, mais je peux pas lui parler comme ca, il va croire que je me fous de sa gueule !" Pourtant les interlocuteurs ne s'offusquent pas de cette emphase exagérée dans l'expression. Pire ! Il semblerait que tous les Italiens se parlent comme ca !
Et toi qui fais ton (ta) timide ! En controlant l'énegie qui veut faire danser ta langue avec tes cordes vocales, tu mets simplement en évidence ton statut d'étranger introverti à la langue plate et à la diction monocorde, bref de personne chiante (à une lettre pret, tu pourrais etre chianti, ce qui ferait beaucoup plus couleur locale). Coraggio, exagère, fais comme si tu passais à la télé, mets du soleil dans tes paroles (évite tout de meme l'accent, type "Le Parrain", qui pourrait te valoir quelques regards soupconneux dans des bars louches).
Exemple :"la donna è mobile se dit : la DOnnnnnnnnnnnna è mObile
ce qui signifie que dans les jeux de carte, la distribution est le fruit du hasard (j'attends les corrections des lecteurs :-).
ou bien : "la ragazza è bella" : La raGAtsa è MOlto BElllllllllllllllllllllllllllla
Pas moins ! Surtout dans le cas de l'utilisation de "bella" que le lecteur plein de bon sens étymologique aura tout de suite rapporté au francais "belle", et qui pour l'Italien prend des dimensions que nul autre Européen ne peut se représenter !
Allez un dernier :
"Dov'è la bucca de lettere ?" DoVE la BUcccccccca delle LETTTTTttttere
Ou est la boite au lettre ? Une question bien utile pour le touriste naif qui croit pouvoir poster ses cartes au coin de la rue. En Italie, c'est une boite à lettre pour 30 point de ventes de cartes postales.
Pour t'entrainer dans la prononciation, tu peux chanter toutes ces phrases sur un air de la Traviata, ta communication n'en sera que meilleure.
Et ne garde pas les mains betement dans tes poches. Contrairement aux langues slaves, ou tu es tellement occupé avec les consonnes que tu ne peux coordonner aucun mouvement, en italien, tu dois utiliser ton corps. N'oublie pas la règle : minimum 5 gestes pour 1 argument.
Exemple de chorégraphie lors d'une discussion politique sur Berlusconi :
1. Lève le majeur gauche
2. Lève le majeur droit
3. Brandis dans une direction, ou il n'y a personne
4. Baisse ton froc
5. Montre tes fesses
Recommence si nécessaire. Te voilà devenu un vrai Italien ! Surtout si ton interlocuteur te met une mandale, ne te décourage pas, au contraire : c'est que le message est passé et qu'il n'est rien d'autre qu'un sale berlusconiste.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C

Bonjour,

Je vais bientot partir à Vienne, pour trois mois. Je voudrais avoir quelques informations, j'ai des milliers de questions à poser ! Si tu es prêt à me répondre envoie moi un mail

A bientôt, Caroline


Répondre