PROF DE L´IMPOSSIBLE : le complot catalan

Publié le par Vladimir Bukolic

Je pensais avoir allègrement défoncé les barrières de l´impossible (qui n´est pas francais sauf quand on demande de l´argent au gouvernement pour une cause de société ou de santé) dans le domaine des langues quand je discutais en allemand avec une Russe, une Kazakhe et une Ukrainienne. Mais j´ai découvert que j´étais un pitoyable gueux en rencontrant Clara.

Clara est d´origine catalane. Jusque-là rien d´exceptionnel. Son amour immodéré pour les langues l´a amenée à apprendre le chinois, et même à l´enseigner. Pourquoi pas ? C´est toujours mieux que de donner des cours de journalisme à l´IUT de Tours. Là où ca devient carrément du délire, c´est quand on sait qu´elle l´enseigne à… des Polonais ! Véridique. Résumons : une CATALANE, une fille qui vient de la Catalogne, en Espagne, le pays où vous passez vos vacances, enseigne le CHINOIS, la langue du bout du monde que pour l´écrire il faut faire des dessins comme à la maternelle à des POLONAIS, des gens qui parlent une langue bourrée (et bourrés ?) de consonnes mais qui a au moins le mérite d´utiliser un alphabet civilisé. Et elle ne s´arrête pas là dans l´outrepassement des frontières de la linguistique ! Pour couronner son forfait, cette dangereuse activiste leur donne également des cours de catalan, langue connue pour son rayonnement interplanétaire (sisi sur les DVD catalans de “Independence day”, les Aliens parlent catalan !). Y-aurait-il quelque velléité expansionniste du mouvement culturel indépendantiste catalan financée par le gouvernement chinois et dont la Pologne serait le terrain d´essai ? En habitué des histoires politiques sordides, VBK vous dit tout net : “grave !”

En tous cas, le mec qui a créé les langues pour nous empêcher de construire la tour de Babel-Oued parce qu´il avait peur qu´on vienne le déranger toutes les cinq minutes à l´heure de question pour un champion doit halluciner comment on s´amuse avec son joujou !

Pour notre prof de langue de l´impossible, il reste encore quelques défis à relever :

_ Enseigner le français à des Belges

_ Enseigner n´importe quelle langue à un Américain

_ Enseigner la politesse à Nicolas Sarkozy

_ Donner des cours de conversations à un Basque de l´ETA

_ Enseigner l´orthographe à un textomaniaque de 14 ans

_ Enseigner le dialecte du Tyrol à un Allemand de Hanovre

Si elle remplit ces six missions, je pense qu´elle devra songer à changer de galaxie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Je vois que l'Infâme Vladimir Bukolic (appelé IVB) cache soigneusement l'existence de mon contre blog qui démontre la fatuité de Complétemnt à l'Est. Voyez donc le blog Pas du tout à l'Ouest : http://pasdutoutalouest.over-blog.com .
Répondre
M
Un ami francais vivant à Vienne m'a parlé de sa soeur vivant en Italie et dont le métier est de faire de la traduction japonais-anglais... Pas mal non plus...
Moi l'an prochain, pour ne pas passer pour un has been, je vais passer un diplôme pour faire traducteur hongrois-finnois au Japon, à ce qu'il parait ils en manquent là-bas. Et puis le diplôme se prépare en un semestre seulement, donc ca prend pas trop de temps. Ensuite je crois que je passerai un diplôme de langues ultra-mortes.
Répondre
R
Enseigner la politesse à Sarko ? C'est Mission Impossible ! ;)J'aime bien, tu as une forme d'humour caustique que j'apprécie beaucoup.
Répondre